27 juillet 2015

Sciures de bois

Une poudre de glacis centrifuge est déposée au creux de mes paumes carrées. Elle n’est pas douloureuse et je me surprends à vouloir la goûter. Elle m’évoque ces champs vastes où les arbres égrènent un chant d’aurore. Vite, on est loin, un peu perdus dans la nuit mais les arbres sont nos compagnons de fortune. On s’amuse à gratter leur écorce et la sciure vient nous recouvrir en chantant à la lune. Le soleil se lève au petit matin qui décline. Toujours près des arbres nous entamons un dialogue avec eux en les enserrant de nos bras... [Lire la suite]
Posté par benee à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]